CHERPAA en Bref

Une ambition, une conviction, un parti pris et une méthode

  • Une ambition : remettre l’Homme au centre de la réflexion sur le développement en Afrique
  • Une conviction : penser l’avenir de l’Afrique, c’est comprendre le monde actuel mais également repenser la relation Europe/Afrique

Comprendre le monde à partir d’une prise de conscience

CHERPAA considère qu’une démocratisation des instances de gouvernement mondial favorise le dialogue entre les peuples et ne peut que profiter à l’avenir de l’Afrique. L’ambition soutenue par les pays africains et par certaines puissances économiques telles que la France, de réformer les fondements de la gouvernance mondiale doit être encouragée. Même si le G 20 contribue à une meilleure coordination économique et financière, de considérables marges de progrès existent concernant l’action de cette instance en matière sociale.

La Déclaration du Millénaire adoptée par l’Assemblée générale des nations unies du 13 septembre 2000 retenant que le principal défit des états membres est de « faire en sorte que la mondialisation devienne une force positive pour l’humanité tout entière », cet objectif suppose selon les membres de CHERPAA que l’Afrique puisse décider librement de sa conception du développement ainsi que des outils qu’elle juge nécessaires au dit développement.

Les membres de CHERPAA contribuent dans l’intérêt de l’Afrique, à enrichir les initiatives d’institutions telles que celles de la Banque Africaine de Développement (BAD) et notamment sa « stratégie décennale pour la période 2013-2022 » axée sur la croissance inclusive et la transition vers la croissance verte. Dans le même esprit, CHERPAA s’emploie à imaginer notamment avec l’Union Africaine et l’Union Européenne, une contribution à la réflexion sur un cadre de développement possible pour l’après-2015. Ce travail s’oriente vers « une action mondiale pour un avenir inclusif et durable ». Ainsi, les engagements de CHERPAA visent à favoriser l’intensification des progrès déjà réalisés par l’Afrique dans le cadre des objectifs du millénaires pour le développement (OMD) tels que la pauvreté extrême et la mortalité infantile ; la santé maternelle ; l’incidence du VIH/sida et du paludisme ; l’enseignement primaire universel ; la lutte pour l’égalité hommes/femmes etc.

Une voix de la société civile pour contribuer à repenser la relation Europe/Afrique

Issus d’administrations centrales française ou étrangère mais aussi du monde des grandes institutions internationales (Banque Mondiale), du monde financier (Goldman Sachs, BNP Paribas …). CHERPAA regroupe également des chefs d’entreprises et des créateurs d’entreprise. Nous souhaitons produire et diffuser des propositions de solutions concrètes pour l’Afrique en matière de politiques publiques. Il s’agit pour nous de réfléchir, sur le long terme, aux moyens et aux règles du développement économique et social en l’Afrique.

Par ailleurs, au regard de la proximité géographique entre l’Europe et l’Afrique d’une part et des performances économiques respectives, CHERPAA considère que la question du développement de l’Afrique ne peut être dissociée de celle relative à la relance économique de l’Union européenne. Ce faisant, CHERPAA contribue à favoriser la rénovation du rapport concernant le développement de l’Afrique, en Afrique et dans le monde.

  •  Un parti pris : éviter le piège de l’immédiat

Au moment où l’on célèbre le 50ème anniversaire de l’Union Africaine sur fond de mondialisation, de questionnements sur la capacité de l’Afrique à devenir un « continent émergent » d’une part, et de crise de confiance dans certaines instances de gouvernement au niveau international d’autre part, nous pensons nécessaire de prendre le temps de penser l’avenir de l’Afrique pour contribuer à assurer et structurer son développement.

  •  Une méthode

Les propositions portées par CHERPAA résultent du débat d’idées et de la recherche. Elles  sont le produit d’une méthode d’analyse rigoureuse et critique consolidée par l’étude d’expériences pertinentes menées en Afrique ou hors d’Afrique.

CHERPAA initie ou prend part à des réflexions ou actions susceptibles de contribuer à des évolutions positives dans les changements structurels concernant l’Afrique et/ou les Africains. Ces changements portent sur les enjeux démographiques, environnementaux, techniques, industriels, sanitaires, culturels, sociaux, et ont pour conséquences d’améliorer les conditions de vie des populations africaines.

CHERPAA adresse ses préconisations à l’ensemble des acteurs africains et non africains susceptibles d’influer sur la situation politique, économique, sociale et environnementale de l’Afrique.

CHERPAA formule des recommandations en matière environnementale.